• gillesvigneau

La résilience en temps de crise : Se poser les bonnes questions

Dernière mise à jour : 19 avr.

#Politiquedegestionderisquedechange,#risquedechange, #exportation, #commerceinternational, #gestionderisque, #FX, #risquededevise #PME #planification #forex #devises


La pandémie de la Covid-19 et les mesures de confinement qui l’accompagnent ont secoué notre vie quotidienne et la façon d’être en affaires d’une manière sans précédent.


Cette situation difficile nous mets devant trois options:

1) ne rien faire et laisser les choses aller,

2) réagir au fur et à mesure que les problèmes surviendront, ou

3) prendre un moment pour se poser les bonnes questions, implanter ou bonifier sa gestion des risques et saisir les opportunités.


En ce qui a trait au risque de change, l’option de ne rien faire peut être très dangereuse et mettre à risque la pérennité de l’entreprise. L’option d’être en mode réaction peut s’avérer coûteuse et non-optimale car les décisions seront basées sur l’émotion et non analysées dans un contexte de gestion intégrée des risques et de stratégie à long terme de l’entreprise.

La troisième option permet de prendre un moment de recul et d’évaluer les risques et les opportunités potentielles que l’on peut voir se dessiner au sein de toutes crises et est une stratégie porteuse de valeur pour l’entreprise.


Par exemple, l’exercice pourrait mener à la possibilité d’acquérir ou d’investir dans des entreprises qui elles n’ont pas votre force de bilan ou plutôt présenter une opportunité pour diversifier votre offre de produits, atteindre de nouveaux marchés, s’intégrer verticalement, entrer dans un nouveau secteur. Ou encore, l’exercice pourrait mener à sortir d’une ligne non rentable, et ainsi se défaire d’un canard boiteux.


Ces questionnements stratégiques doivent s’accompagner d’une revue des politiques de gestion de risques et notamment celle de gestion du risque de change. Les risques, tant au niveau des chaînes d’approvisionnement que ceux issus des phénomènes macro-économiques comme l’endettement souverain, les tensions commerciales, et l’inflation prendront de plus en plus d’importance. Leurs impacts sont rarement isolées ou de courtes durées.


Ces risques ont un effet direct et instantané sur la fréquence et l’amplitude des variations des devises



Le risque de change se matérialisera de façon différente dépendemment de votre structure opérationnelle. Voici un aperçu de questionnement et de stratégies spécifiques en fonction de votre profil opérationnel (exportateur ou importateur) qui peuvent vous permettre de bonifier votre politique de gestion du risque de change et ainsi rendre votre modèle d’affaire plus résilient.


1 Taux de change de rupture: niveaux de taux à partir desquels vos clients importants auront de la difficulté à vous payer et similairement entre vous et vos fournisseurs étrangers.


______________________________________________________________________


Les marchés internationaux: un monde d’opportunités


Développer ses affaires à l’étranger est source de croissance mais comporte des risques pour les PME. Il est d’ailleurs complexe de suivre les impacts successifs des taux de changes sur les performances anticipées de l’entreprise


D-Risk FX Budget & BI, offre aux PME des analyses de performance, de risques et de scénarios de test, déclinées par marché, par devise et par ligne d’affaires avec à la clé, une stratégie de couverture sur-mesure et un suivi en temps réel des performances anticipées de l’entreprise.


Gagnez en autonomie, automatisez vos processus et ainsi abordez vos marchés étrangers avec la sécurité d’une stratégie de gestion du risque de change claire et d’un suivi à la mesure de vos ambitions.




Pour aller plus loin sur la gestion du risque de change

- Omicron, inflation, incertitude politique, volatilité des marchés, chaines d’approvisionnement

- Marché des devises : Information de base sur le fonctionnement du marché




23 vues0 commentaire